lundi 27 février 2017

❥ Pétale de papier n°3 - Black Butler tome 23 ❥ Les "Cadavres Exquis" un nouvel arc prometteur et prestigieux qui prouve pour la énième fois que le talent de Yana Toboso ne s'essouflera jamais -

Résumé :
Certains signes laissent à penser qu’un music-hall abrite une secte. Ciel, qui s’est mêlé aux autres visiteurs, y découvre ceux qui furent les quatre préfets du Weston College, maintenant devenus adeptes de la secte. Dans les yeux du devin, qui a détecté la vraie nature du majordome, deux trous noirs se reflètent…



Informations sur le manga :
Titre du tome VF :  Black Butler 23
Titre du tome VO : Kuroshitsuji vol 23 
Editeur VF : Kana
Editeur VO : Square Enix
Catégorie : Shonen
Date de sortie française : 3 février 2017
Mangaka : Yana Toboso
Prix : 6€85
Pages : 178
Appréciation : 5/5 Coup de coeur ✿

Ma chronique :

Une attente haletante méritée et récompensée
De six mois. Vous ne pouvez pas vous rendre compte de ce que cela fait pour moi ! Depuis que j'ai découvert ce manga, que j'ai vu l'animé, mon coup de coeur monumental pour cette série ne fait que s'intensifier de jour en jour. Quel plaisir de débuter un nouvel arc en compagnie de ces personnages que j'aime tant ! C'est bien entendu un nouveau coup de coeur pour ce tome. Cet opus est totalement génialissime et toujours aussi barré !

Des arcs qui s'entremêlent
Et puis c'est pour nous l'occasion de retrouver les anciens personnages comme les préfets du Weston College !

Des planches qui ne cessent de nous éblouir
Les dessins sont toujours aussi magnifiques et bluffants, le chara-design est tout simplement à tomber et de toute beauté, on ne peut cesser de s'émerveiller à chaque volume.

Ce début est prometteur et véritablement passionnant. Et en plus elle n'en est que plus haletante car elle implique la fiancée de Ciel, la douce Lizzy.

Une intrigue s'étendant à tous pour une curiosité toujours plus décuplée
Comment va réagir le chien de garde de la Reine et son diable de majordome ? Il semblerait qu'une nouvelle secte s'établissant dans un Music Hall, rassemblant le peuple, paysans, roturiers comme aristocrates, trame quelque chose de sombre tout les samedis soirs sous l'apparence de festivités gratuites.

Une entrée en matière d'un personnage des plus charismatiques et mystérieux
C'est l'occasion pour nous de voir entrer un scène un nouveau protagoniste qui est Bravat, le sublime voyant aux cheveux violets sur la couverture. Qui est somptueuse, magnifique, envoûtante. Comme d'habitude si je puis dire. Je crève déjà de l'attente jusqu'en août que je vais devoir supporter. Tellement de mystères qui entourent ce personnage qui semble tirer les ficelles. Shinigami ? Je ne pense pas car il a les yeux bleus. Démon ? Sébastian l'aurait sûrement identifié... on ne connaît absolument rien sur lui mis à part qu'il est véritablement charismatique et qu'il transpire la classe. Et qu'il semble tout connaître des secrets de chacun, de Lizzy, de Ciel ou encore la vrai nature de Sébastian... ce que je considère comme vraiment alarmant...

J'ai vraiment trop envie de savoir la suite !

De plus, en dehors de l'envoûtement qui piège le peuple, c'est pour nous l'occasion de revoir les P4 qui ont vraiment changé, qui ont pour l'objectif de se repentir et de devenir meilleurs. Le rôle qu'ils jouent est encore énigmatique mais en tout cas cela ne promet sûrement rien de bon... surtout au niveau de Violet ! J'ai vraiment l'impression qu'il est plus impliqué que les autres et ça, ça m'intrigue de plus belle (surtout que la prochaine couverture est f****** badass avec lui dessus, OMG *-* <3)
Yana Toboso tisse une intrigue captivante et haletante. Je suis en perpétuelle admiration devant son génie. D'ailleurs il faudra qu'on m'explique pourquoi d'autres mangas sont "chers" alors que celui-ci n'excède même pas les 7 euros et est d'une qualité et d'un contenu prodigieux, soigneux, recherché, bluffant à tout point...
Le tome paraît toujours beaucoup trop court que cela soit à la première lecture comme à la dernière.


Ensuite il y a bien sûr cette touche d'humour si particulière que j'aime tant. Des barres de rire couplés à cette noirceur qui se dégage de cet opus qui forme à nouveau un mélange des plus délicieux.


Nous revoyons également le personnage de la petite Sarivan et son majordome Wolfram ainsi que Grell Sutcliff ! Et un nouveau shinigami. Car dans cette affaire, tout un chacun est concerné : Ciel et Sébastian, la Reine, Scotland Yard, les Faucheurs...
C'est à se demander si une guerre ne se prépare pas.
(Et pour les fans de Yaoi comme moi, il y a une scène juste *Q* )


Le fait de mettre Lizzy en avant, qui est mine de rien le point faible de Ciel et le fait systématiquement partir au quart de tour, est juste hyper intriguant. La jeune fille dissimule encore une nouvelle part de noirceur que j'ai hâte de découvrir... surtout qu'elle semble concerner son futur mari...

Et bien entendu il y a de nombreux meurtres et le tome s'arrête sur une petite révélation qui entraîne quelques millions de questions. Je ne suis qu'impatience de voir comment Ciel va démanteler ce complot, avec l'aide de qui, de connaître le nouveau shinigami, de voir s'il y a aura collaboration avec d'autres personnages, d'en apprendre plus sur le but de cette macabre et funeste entreprise et si elle est liée au passé de Ciel ou de Lizzy...

Ce vingt-troisième tome m'a immédiatement projeté avec nostalgie à The Book of Circus auquel Ciel fait justement mention. J'ai retrouvé des éléments similaires notamment entre Bravat et le Joker et un autre aussi que je ne pourrai pas divulguer pour ne pas vous gâcher le suspense... Et je me demande si Undertaker n'a pas quelque à avoir là-dedans...
Trop d'interrogations et trop de temps à attendre, cela me consume à petit feu et me rend folle.

Citation :
« Quand un grand nombre de gens se réunit de la sorte, cela permet de faire beaucoup de choses, des affaires, des activités religieuses… et même la guerre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire