mardi 14 mars 2017

"Adorable et d'un kawaiisme affolant, Secret Feelings n'innove pas en grandes pompes les codes classiques du shojo mais je ne peux que vous le recommander chaudement pour une première fois dans le genre et/ou selon votre degré d'amatrice."

Résumé :
Un manga très mignon et plein de mystères. Une jeune fille curieuse qui fera tout pour découvrir les secrets du garçon qu'elle aime !


Naoto Shizuka est un garçon nonchalant, prompt à l’ennui, au regard décourageant quiconque de l’approcher. Il étudie dans la même classe que Yuu, une jeune fille qui se pose beaucoup de questions à son sujet. Les deux jeunes gens vont commencer à se fréquenter après les cours car ils nourrissent ensemble un joli chat errant. L’amour sera-t-il au rendez-vous malgré les mystères qui entourent Shizuka ?


Informations sur le manga :
Titre du tome VF : Secret Feelings tome 1
Titre du tome VO : Himitsu na Kimi na Koi o Shita
Editeur VF : Soleil Manga
Editeur VO : Shôgakukan
Catégorie : Shôjo
Date de sortie française : 12 octobre 2016
Mangaka : Yukimo Hoshimori
Prix : 6,99
Pages : 192
Appréciation : 4/5 ✿



Ma chronique :
Cela faisait plusieurs fois que je passais devant ce shôjo à Gilbert Joseph, toujours le prenant en main, jamais l'emportant chez moi. Je me suis dite qu'il était temps que je l'amène, il m'appelait, et je voulais de plus en plus le lire.
Grande amatrice de shôjo, je l'ai dévoré d'une seule traite et l'ai bien sûr adoré.
Noata Shizuka est le garçon le plus populaire du lycée, le beau gosse, autour duquel plane une lueur mystérieuse. Notre héroïne, Yuu, va tomber amoureuse de ce "prince des secrets". Elle a très envie de lui parler, de trouver une manière de l'aborder et de percer à jour une des multiples questions s'agglutinant à lui et surtout, de partager un secret avec ce dernier. La seule façon de nouer des liens selon elle, consiste à découvrir ces innombrables trous noirs qu'il laisse en suspens, sans jamais rien dévoiler à ses camarades.


Yukimo Hoshimori est une mangaka qui a déjà publié plusieurs œuvres au Japon mais qui reste, jusque là, inédite en France. C'est également sa première série de plus d'un tome.
On ne peut pas dire que la dessinatrice et scénariste innove dans le domaine du shôjo.


Le concept de base est vraiment simple : Yuu va chercher à se rapprocher de son irrésistible lycéen, renfermé et solitaire, en tentant de nouer des liens amicaux avec lui. C'est sur le chemin du retour, - alors qu'elle croit qu'il va rejoindre sa petite amie selon les rumeurs de sa classe -, qu'elle surprend le jeune homme, s'occupant d'un chat errant, mascotte des plus adorables. C'est alors qu'à sa grande surprise, Naota va lui proposer de partager la garde et l'entretien du chat avec lui. Ce qu'elle acceptera immédiatement avec joie, conquise par l'animal et cette autre facette de son futur chéri.


Ce que nous allons suivre dans ce tome n'est pas seulement l'adoption domestique d'une boule de poils mais aussi et surtout, les efforts de la petite Yuu qui se frayera un chemin au coeur des méandres du coeur de Naota. Elle se montrera douce et compréhensive et ne cherchera pas à l'intimider ou à le brusquer tel un apaisement qu'elle procurerait à un félin agressif et effrayé.


Dès que leurs rapports commenceront à évoluer et que la jeune fille se mettra à gagner sa confiance, leur relation balancera alors entre amour et amitié. Concrétisation des sentiments pour la demoiselle et naissance et redécouverte des émotions pour le beau jeune homme. Leur cheminement se fera naturellement, communément, avec lenteur et douceur.


On découvrira un jeune homme attentionné et mélancolique, qui cache de lourds secrets et une jeune fille pétillante, vive, adorable, amoureuse, pleine de vie et sacrément enjouée, désireuse de tout faire pour aider le garçon dont elle est amoureuse et dont les sentiments pour ce dernier ne cesseront d'évoluer au fil des jours et des profils qu'il lui présentera.


Parviendra-t-elle à fissurer sa carapace? Naoto lui permettra-t-il de l'aimer? Qu'éprouve-t-il pour elle?
Dès le début, on sent déjà que tout est couru d'avance pour notre duo. Les interrogations et les dilemmes de l'héroïne relèvent de tout un chacun et des codes classiques instaurés dans les shôjos.


L'auteure ne prend pas le temps d'étoffer son protagoniste (divorce, séparation...) mais le laisse s'ouvrir suffisamment pour qu'on ait l'impression d'assister à de vrais changements d'émotions de sa part.


Nous suivons donc les pas hésitants et peu à peu confirmés de notre protagoniste féminine aux côtés de ce garçon torturé et pourvu pourtant d'un coeur doux, prévenant et plein de couleurs. Les facettes de notre Yuu sont pourtant bourrées de clichées : banale au possible, on ne peut pourtant qu'être conquise à la vue de son grand sourire, ses yeux malicieux et la ferveur de son amour pour son partenaire. Un brin naïve, légèrement écervelée, spontanée, mais pure et bonne jusqu'aux tréfonds de son âme. J'ai souri, j'ai été amusée, mon coeur a légèrement palpité à la vue des débuts de ce duo attachant. Fermement décidée à rendre le sourire à celui qu'elle estime, on sent notre coeur se fissurer à chaque fois que Yuu découvre un potentiel secret qui peut mettre en danger la relation dans laquelle elle se complaît avec Naoto.


Ainsi les tracas et les prémices de l'amour sont décrits et abordés de façon justes et tendres, parfaits pour les débuts de tous, qui combleront vos yeux d'étoiles et de mignonneries.


En vérité, fait-elle toujours un pas en avant avec lui ou recule-t-elle? L'estime-t-il, elle qui est si passe-partout? Mis à part le dernier chapitre bonus inclus par l'auteur, on ne sait quasiment rien des pensées du protagoniste jusqu'à la fin où il se livrera à notre protégée.


On se doutait et on découvre que la jeune fille, avec son sourire, sa fraîcheur, sa joie de vivre et sa candeur, a réussi à effleurer et à faire voler en éclats les remparts qu'il avait construit autour de lui. Si le garçon ne voulait pas de contact avec ses camarades, n'était-ce pas parce qu'il ne voulait plus souffrir ou les rendre malheureux?


L'autrice a réalisé de très beaux dessins et c'est un immense plaisir que de tourner les pages et de regretter qu'il n'y en ait pas plus à la fin. Les trames et les traits fins et caractéristiques du shôjo sont parfaitement réalisés et les expressions et les grands yeux de l'héroïne rendent justice à la beauté et la douceur de son manga. La dessinatrice semble s'être basée sur des illustrations ou des paysages réalistes pour réaliser les décors de son œuvre. L'ambiance, bien qu'à nouveau "clichée" est adorable, aérée, rafraîchissante, pour les personnes comme moi qui adorent les romances mignonnes et à l'eau de rose.


Soleil Manga a comme d'habitude accompli un travail remarquable sur ce titre. Le manga est souple, la prise en main est super agréable, le papier de qualité et la traduction soignée. La couverture est sublime, - les deux tomes reprennent celles de la version originale - et appelle à la lecture tout en annonçant d'emblée ce qu'il y aura à l'intérieur de ce tome : douceur épurée et sensibilité. Je trouve juste qu'il n'y ait pas de page couleur comme introduction au manga.


Ainsi le manga de Hoshimori Yumiko se présente comme un opus soigné, basique mais terriblement efficace. Des personnages en surface mais véritablement attachants, des sentiments justes et émouvants, un ouvrage de bonne qualité, une atmosphère paisible et émouvante, légèrement teintée de tristesse font du volume 1 de Secret Feelings un titre qui ne révolutionne pas le genre mais qui peut plaire à tout les amateurs de shôjo dans le style "guimauve, fleur bleue" et qui est vraiment idéal pour celles qui désirent se lancer dans les mangas.


La fin laisse présager une suite (mais on peut bien sûr s'arrêter là car le tome 2 est également prévisible) et c'est avec plaisir que je lirai cet opus traitant de l'éloignement de Yuu et de celui qu'elle aime, qui, j'en suis sûre, renforcera sans altérer les sentiments de notre belle héroïne pour son prince chat-rmant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire