mardi 23 mai 2017

Informations sur le manga :

Titre du tome VF : Takane et Hana tome 1
Editeur VF : Kazé
Catégorie : Shôjo
Date de sortie française : 22 juin 2016
Mangaka : Yuki Shiwasu
Prix : 6,79
Pages : 192


Evaluation du manga :
Attachement aux personnages : 4.5/5
Qualité des dessins : 3.5/5
Couverture : 4/5
Immersion dans l'histoire : 4/5
Originalité : 4/5
Intérêt : 4/5
Scénario : 4/5
Total : 4/5 - coup de coeur


Ma chronique :
J'avais franchement envie de découvrir ce shôjo. D'autant plus qu'il a brillamment remporté le tremplin shôjo et reçu les honneurs. Je voulais vraiment savoir s'il méritait tout ces compliments et l'ai donc lu pour en avoir le coeur net. J'ai enchaîné les deux premiers tomes à la suite et j'ai beaucoup aimé, alors je ne peux que rejoindre l'engouement général. Je crois même que c'est un petit coup de foudre.
J'ai trouvé le début de cette nouvelle série géniale, originale et avec beaucoup d'humeur. Les deux personnages sont énormément attachants et leur alternation dispute-amour non avoué sont pétillantes et rafraîchissantes. Le concept reste tout de même dans la veine du shôjo mais avec beaucoup d'amélioration et de peps, un vrai dynamisme de renouveau. On va suivre un adulte de 26 ans mené par le bout du nez par une lycéenne bien dans ses baskets, ce qui va vous garantir de vrais sourires et des éclats de rire. L'exagération des sentiments amoureux est légère, agréable, vivifiante.
L'auteure met en scène la classe bourgeoise avec beaucoup de réalisme, d'humour et de douceur en insistant bien sur les clichés et les gouffres sociaux. On les décrit comme riches comme crésus, narcissiques, un brin sadique... le tout avec une légèreté des plus amusantes. L'apparente méchanceté et le sarcasme de Takane sont justes adorables. En vérité, c'est une part puérile, bonne enfant, un air de supériorité que se façonne le jeune homme pour éviter de dévoiler sa grande gentillesse et sa générosité.
Et qu'est-ce que j'ai aimé Hana ! Craquante, un brin garçon manqué, hilarante, en perpétuel mouvement, avec une répartie et une langue qui ne reste pas dans sa poche ! Que des éclats de rire, quel humour ! Pour une fois que l'héroïne n'est pas fleur bleue, écervelée avec un comportement de vierge effarouchée. Elle m'a surprise de bout en bout et le dévoilement de ses facettes petit à petit est attendrissant.


Hana Nonomura est une lycéenne âgée de 16 ans, comme les autres, jonglant entre ses études, ses entraînements de course et ses deux amies Mizuki et Hikaruko. Or, sa vie va totalement être chamboulée quand elle servira de substitut à sa sœur lors d'une rencontre arrangée contre son gré. C'est sa grande sœur Yukari, très belle jeune femme de 23 ans, qui aurait du se rendre au rendez-vous avec le jeune et riche héritier Takane du grand groupe industriel Takaba mais un caprice de cette dernière va obliger la cadette à s'y rendre à sa place. Si elle n'a aucune envie d'y paraître, elle acceptera néanmoins pour éviter le licenciement de son père, modeste employée au sein de cette entreprise. Elle pense pouvoir s'arranger pour repousser furtivement le jeune homme mais tout ne se passera pas comme prévu quand elle se retrouvera face à lui. Il est son aîné d'une dizaine d'années, c'est un bel homme, issu d'une excellente famille... bref le parti idéal. Sauf qu'il est également d'une grande arrogance ! Il ne faut pas grand-chose de sa part pour que Hana voit ses fusibles griller et qu'elle lui balance ses quatre vérités et sa perruque avant de quitter la pièce. Malgré sa sortie pour le moins radicale, elle pense avoir régler le problème de cet énergumène sans retenue. Mais dès le lendemain, le jeune homme se pointe chez elle et lui avoue sans détour qu'elle lui plaît, nouvelle qu'elle apprend avec étonnement, stupeur, satisfaction et surtout force agacement.
Tout ça pour dire que cette situation est juste franchement loufoque ! L'adolescente est une jeune fille de la "populace" et se sent comme telle, elle est simple et ne cherche absolument pas à accéder à une classe sociale de l'envergure de celle de Takane. Le confort modeste dans lequel elle beigne tout les jours est ce qu'il faut pour suffire à son petit bonheur. Alors comment va réagir Hana, dont l'avenir était tout tracé, face à un jeune homme dont toutes les filles rêveraient à sa place ? (Et on va bien le voir!). La lycéenne aux cheveux roses n'est franchement pas de cet avis. Agacée par son caractère hautain et son auto-suffisante, elle tentera de le renvoyer à nouveau avec mépris et dédain et une grosse pointe de sarcasme faite maison. Mais n'oublions pas que le jeune homme est rusé et qu'il peut faire expulser le papa de Hana à tout moment de son entreprise. Et le paternel tremble à plusieurs reprises, connaissant le tempérament de feu de sa gamine. Mais peu importe, elle a un sacré caractère et oui, il aime ça !
Malgré les patates verbales qu'elle lui assène, il revient le lendemain, le surlendemain et... vous m'avez comprise !
Est-ce seulement parce qu'il continue à jouer les fiers ou y-a-t-il autre chose qui le retient près d'Hana ? Simplement moquerie ou début d'attachement ? Et croyez-moi, le jeune homme ne lâchera pas sa proie, à notre plus grand plaisir.


Si certaines personnages ont peur de la différence d'âge du "couple", d'une certaine pédophilie ou d'un certain intérêt malsain de la part de Takane, il n'en est rien. L'auteure a voulu dessiner son manga sous le signe de l'humour et elle relate dans de petites rubriques les efforts qu'elle déploie pour trouver des situations et des répliques qui pourront faire rire ses lecteurs. Et elle y parvient ! On est plongé directement l'histoire, dès les premières punchlines de l'un à l'autre qui ne cesseront de s'enchaîner jusqu'à la fin du tome ! C'est ça qui fait la force de cette série et de ce duo ! Et cela n'a rien de déjà-vu ou de répétitif, on ne s'ennuie absolument pas et le ton est une vraie bouffée d'air frais. Que des barres de rire de voir l'un vouloir avoir constamment le dessus sur l'autre ! De les voir sourire en mettant l'autre dans l'embarras. De partager des situations complices. Et pour user l'adversaire, les deux jeunes gens se servent de leurs univers respectifs. Si Takane ne manque jamais d'étaler sa richesse en offrant des robes de luxe, des fleurs de luxe, des dîners de luxe, une virée en hélicoptère ou en voiture de luxe pour épater la galerie (ce qu'Hana ne prendra jamais au sérieux et vous fera mourir de rire, je pense au moment du bibelot étincelant qu'elle qualifiera de cale-porte ou des roses au parfum divin qu'elle effeuillera dans son bain) tandis que la petite le traînera aux grillades du coin, faire la queue pour acheter un hot-dog des plus économiques mais délicieux, au cinéma ou encore au bowling ce que le jeune homme supportera mal (vous comprenez, les fringues du coin et l'odeur des transports, de la sueur dans les transports en commun, ou l'attente perpétuelle coincée entre des personnages, il y a de quoi donner la nausée ou la fièvre à Monsieur !). C'est un vrai plaisir de suivre leurs péripéties, leurs altercations, l'héroïne reste imperturbablement d'une simplicité enfantine et délicieuse, d'une allure naturelle et franchement j'aimerai juste posséder son sens de la répartie. On a parfois l'impression que c'est elle l'adulte et que Takane est l'enfant capricieux, immature. Mais d'autres circonstances nous rappelleront bien qu'il est plus âgé au niveau de la réflexion qu'elle. Chacun découvre le monde de l'autre et apprend à mieux cerner son partage, le tout avec des étincelles. On surprend à maintes reprises le sourire de Hana d'être avec Takane, l'attendrissement dont elle fait preuve avec lui, les taches rouges sur les joues de l'homme et l'investissement dont il fait preuve pour pouvoir concilier sa vie professionnelle et sa vie privée pour être avec elle envers et contre tout. C'est également un très bon exemple pour nous faire comprendre que l'argent ne doit pas être jeté par les fenêtres et que les petits plaisirs de la vie ne coûtent souvent rien ou presque rien et qu'ils doivent être partagés sans quoi ils perdraient de leur saveur.
Et ce qui donne encore plus de saveur à ce récit en dehors de l'humour, ce sont les pincées d'amour qui le ponctuent. Hana craque lorsque Takane fait preuve de gentillesse, de maturité (parfois...) et qu'il se montre vraiment attentionné envers elle. Lui est déstabilisé face à la jeune fille, la première à avoir de la vraie conversation et qui sait le remettre en place ! (Maso, le Takane ?)
On sent vraiment que le jeune homme est lui-même avec elle et qu'il est parfois lassé de l'argent (qu'il aimerait user seulement pour son plaisir personnel?), de la diplomatie, et de cet univers de riche corrompu jusqu'à la moelle. On s'identifie beaucoup à eux, autant à Hana pour sa fraîcheur (SPOIL : ce baiser! ), sa modestie, son désir de partage, ses petites palpitations et sa condition et à Takane pour ses prises de bec sans fin, ses soudains revirements de maturité et son grand coeur dissimulé. Leur duo n'est rapidement plus imposé, ils apprécient être avec l'autre et se retrouvent dans la complémentarité qui les unit. C'est un très bon shôjo, différent du genre qui peut plaire à tout le monde, sexes confondus. Les dessins sont loin d'être exceptionnels ou imbuvables, ils sont bons, même très bons, les expressions faciales sont au top, les trames nombreuses, Takane peut vraiment être qualifié de beau gosse au caractère de cochon, et les décors sont sympas bien qu'assez minimalistes. Tout est vivant, précis, à la manière des répliques bien senties des deux jeunes gens. Au niveau de l'édition, la transcription est bonne et retransmet bien le jargon de Hana (bien que je me suis demandée pourquoi Takane finissait par parler comme elle, seulement pour s'abaisser à son niveau ou parce qu'il en a marre de parler délicatement ?), la couverture est franchement jolie, le papier est fin mais correct. Tout est conçu pour bien retranscrire les caractères des personnages. Et n'oubliez surtout pas de lire les bonus de fin qui sont vraiment à pleurer de rire. La police du titre est géniale avec le "e" version argent.


Ce premier tome est donc majoritairement excellent, les héros sont attachants et rien n'est cliché, l'humour est à se rouler par terre et les dessins appréciables. J'ai hâte de voir comment cela va évoluer, en espérant aucune longueur par la suite ! Je vous conseille ce coup de coeur !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire