lundi 3 juillet 2017

Résumé :

Extrait :
-Il est mignon dans son sommeil. Mais... maintenant que j'y pense... j'ai l'impression d'avoir déjà vu son visage sous un autre angle...
"Je ne veux pas que tu te mettes sous une autre couverture avec un garçon dont tu ne connais même pas le nom."
Argh! C'est ça! Le camp! La couverture! ça me revient... le fameux soir où j'ai eu le sentiment que plus qu'avec quiconque d'autre, nos coeurs et nos corps s'étaient rapprochés...
-Ce n'est pas une heure pour les fantasmes érotiques!
-Tu es réveillé? Depuis quand?! Euh, je veux dire... je ne fantasmais pas! Pas même une micro-minuscule parcelle de seconde!
-Tu mens. Chaque fois que tu mens, ton nez bouge.
-C'est vrai?
-Pfffrt. Tu es trop bête! Ha ha ha je t'ai bien eue!

Fiche technique du volume :
Titre du tome VF : Heartbeats
Editeur VF : Panini
Catégorie : Shôjo 
Date de sortie française : Janvier 2017
Mangaka : Risa Konno
Prix : 6.99
Adapté en animé : Non
Nombre de tomes : 5 (VF/VO)



Critères de notation de ce tome 1 :
Attachement aux personnages : 4.5/5
Qualité des dessins : 4.5/5
Couverture : 4.5/5
Immersion dans l'histoire : 5/5
Originalité : 2.5/5
Intérêt : 5/5
Scénario : 4.5/5
Total : 4.5/5 (COUP DE COEUR)


Ma chronique :
Ah Heartbeats... cela fait un moment que j'ai envie de vous en parler ! Il faut dire que cette série ne m'a jamais intrigué plus que cela même si je l'avais repéré  à sa sortie mais l'avis de ma meilleure amie m'a rapidement changé les idées. J'ai donc acheté les tomes 1 et 2 ensemble et là... je ne sais pas ce qu'il s'est produit mais mon coeur a bien eu peur de ne pas pouvoir suivre le rythme.
Je m'explique : Heartbeats (qui porte bien son nom!) - et je ne serai pas la première à vous le dire - est un shôjo des plus classiques contrebalancé par une petite touche d'originalité. En somme, pour une amatrice de mangas d'amour comme moi, tout de ce qu'il y a de plus appréciable mais rien d'aussi transcendant. Et pourtant... je suis ressortie de ma lecture complètement bouleversée ! J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure ! Mais qu'est-ce qui t'a fait aimer autant cette lecture, me demanderas-tu ? La simplicité, la tendresse qui se dégagent de ces pages, je pense. Cette petite série est mon trésor, et je vous invite vivement à comprendre pourquoi, même s'il est évident que beaucoup d'entre vous ne partageront pas mon avis ! ~
Nous suivons la petite Tsukasa alors qu'elle est au collège. Un jour, un garçon va être transféré dans sa classe : il s'agit de Hayato Arima. Les premiers instants passés ensemble vont suffire à nouer de puissants liens entre eux (On remerciera donc l'engagement de l'héroïne, déléguée de classe, sans quoi le garçon n'aurait pas eu la possibilité de s'attabler près d'elle et donc elle n'aurait pas eu la responsabilité). Elle remarque directement que le nouvel élève n'est pas comme les autres et en tombe instantanément amoureuse : il ne se moque pas d'elle à cause de son prénom à consonance masculine et lui parle avec une infinie gentillesse. 
En somme, comment ne pas craquer pour le beau collégien ?
C'est une approche des plus banales que nous livre Konno Risa. C'est un schéma des plus utilisés qui fonctionne toujours autant. Les deux jeunes gens vont passer du temps ensemble et - c'est donc là que se situe l'originalité de l'histoire - la jeune fille va prendre son courage à deux mains pour lui faire sa déclaration. La plupart du temps, la protagoniste hésite puis se mure dans le silence ou attend toujours que ce soit son partenaire qui fasse le premier pas. Ici, on félicite la douce collégienne pour avoir pris les devants. Sauf que, et on aurait pu croire que cela marcherait, la réponse de son aimé est négative bien qu'empreinte de reconnaissance et de bienveillance. Si Tsukasa est décontenancée et désemparée, des circonstances feront qu'elle ne baissera jamais les bras. Son ami continuera à lui prouver son affection ce qui ne fera qu'attiser l'amour de la jeune fille. Coup de chance du destin : ils sont admis dans le même lycée... et la même classe ! L'occasion pour la belle de ne pas renoncer et de se battre pour celui qu'elle aime !
Ce que j'aime chez Tsukasa, c'est non seulement sa pureté mais aussi et surtout son dévouement, sa gentillesse inconditionnelle et sa combattivité à toute épreuve ! Même si elle pleure, elle trouvera toujours un motif, un point positif auquel se raccrocher et ça, c'est un point que je lui envie tellement. Je l'ai trouvé vraiment courageuse en plus d'être adorable par dessus le marché.
L'approche de la mangaka est également ce qui m'a fait le plus fondre : en plus d'intégrer du vécu, elle dessine des situations que l'on a tous déjà plus ou moins expérimenté ( aaaaah, l'amour à sens unique ~ ) mais la bonté qui transpire de son œuvre est une onde de bienfaisance, d'amour et de fraîcheur. Les sentiments sont magnifiques et j'ai adoré la spontanéité de Tsukasa à revendiquer cet amour auprès de celui qu'elle aime. Par crainte de le blesser, elle lui demande d'abord si ces sentiments ne le dérangent pas et lui expliquent pourquoi elle l'aime comme il est. J'ai vraiment trouvé cela très beau et Arima était si mignon. Tout le reste du manga est ponctué de moments passés ensemble, lors de la préparation d'un feu de camp, d'attractions à la fête foraine ou encore en présence de trouble-fêtes...
Des moments à croquer mais d'autres un peu plus entreprenants en restant cependant très doux (lisez, vous comprendrez que ça peut être sexy parfois ~).

Et bien entendu, si tout deux se rapprochent, vous vous doutez bien qu'il va y avoir des antagonistes pour pimenter leur duo. C'est ainsi nous allons rencontrer l'ex de Arima, Mayu, et son cousin Hasebe. Ce sont de vrais archétypes. L'un est un coureur de jupons qui adore passer du temps avec de jolies filles sans s'attacher et quand il en a envie, et la seconde est une très belle jeune fille de bonne famille à la santé fragile. Si l'on ne sait pas exactement pourquoi les deux ne sont plus ensemble, la jeune fille ne semble pas avoir tourné la page et veut reconquérir son premier petit copain et pour cela, va écarter Tsukasa de son homme, ce qui va lui donner l'impression de perdre du terrain face à Arima. Parce qu'il existe effectivement encore quelque chose entre les deux ex-tourtereaux. Et Tsukasa le sait pertinemment. Courage ma belle, je suis avec toi ! La fin du premier tome donne envie de lire la suite, étant donné qu'on a enfin la preuve que l'on cherchait. Tsukasa ne doute pas de Arima et fooooooooonce !
D'ailleurs, je parle, je parle, mais qu'est-ce que je peux vous dire par rapport à l'adolescent ? Au premier abord, c'est un garçon froid et détaché, sûr de lui mais aussi beau à l'intérieur qu'à l'extérieur (moi je le trouve magnifique). Il est assez rebelle et parfois cassant mais il a la particularité de détendre l'atmosphère et d'apporter le rire, la joie et la bonne humeur de par sa seule présence. Il est très caustique envers Tsukasa mais aussi super protecteur envers elle. On se demande si la naissance de ses sentiments n'est pas arrivée...
Quant à Hasebe... bah oui je l'aime bien quand il se complaît dans son rôle de beau gosse, et m'as-tu-vu. Il m'a toujours fait sourire à profiter de moments cocasses pour embarrasser les autres. Il aime s'amuser et on ne peut pas lui en vouloir.
Si l'on devait parler de Mayu... comme je m'y attendais, elle m'a littéralement insupportée même si j'éprouvais de la compassion pour elle... (et si Arima l'avait quitté et non l'inverse?). Toujours à être collé aux basques d'Arima, à passer devant, à prétexter des faux-semblants pour se retrouver seule avec lui et faire du mal à Arima avec ses piques incessantes. Sors de ce manga, espèce de jeune fille egocentrique, minaudière et vaniteuse !

Les dessins sont tellement beaux. Je crois que je suis l'une des seules à penser cela mais je les adore. Très expressifs, chaleureux, détaillés, simples mais super efficaces, donnant un maximum de charme aux personnages. Les décors sont assez minimalistes mais il y a ce qu'il faut et c'est superbe.
Quand au tome, il n'est pas cher et il y a beaucoup de texte et beaucoup d'évènements se passent également donc on a de quoi se mettre sous la dent. On regrette seulement qu'il n'y ait pas de pages couleurs au début du tome mais c'est une particularité des éditions Panini. D'ailleurs c'est le premier titre de cette maison d'édition pour moi.

En résumé, je vous conseille vraiment ce shôjo. Même s'il est cliché, il vous fera immanquablement monter le sourire aux lèvres. Pour une première approche dans le genre, je trouve que c'est parfait. Pour les amatrices, c'est à vous de voir si vous voulez tenter l'expérience ou pas ;)
Les dessins sont magnifiques, les personnages ne manquent pas de personnalité, la trame est bien tenue et les émotions sont là. Alors qu'attendez-vous ? :3


Pourquoi? Je n'en ai pas la moindre idée... tout ce que je sais c'est que je suis folle de toi! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire